On rentre ou on sort

Bonne RentréeIl existe des matins comme cela, où le réveil sonne, alors qu’on ne veut pas l’entendre. Il y a des jours comme ça, où on voudrait être à des milliers de kilomètres de cette obligation. Et puis, il y a des enfants qui n’attendent que cela. La rentrée scolaire donne l’occasion pour les uns, de trouver une motivation, pour les autres de subir une obligation particulièrement « absurde ».

Personne ne reste indifférent à cette première journée de septembre, qui -dans notre monde européen- représente le retour du chemin de l’école. Mais souvenons-nous, nous qui ne sommes plus en âge de fréquenter l’école élémentaire, de ces moments déchirants ou endiablés. Les premières pleures des tous petits, les premières amourettes d’une petite princesse (ou d’un prince charmant, quoi que…), des rencontres avec des instituteurs et plus tard des professeurs, des « futurs » devoirs et leçons, des premières punitions, le tout dans une odeur spéciale -du moins à l’époque (que les moins de… cinquante ans ne peuvent pas connaître)- du cuir, des ardoises et des craies. Époque révolue, certes, mais rentrée tout de même.
rentrée-scolaire-2013-2014L’ère du numérique fait son apparition de plus en plus, et atteint les écoles primaires (comme on dit chez nous…), avec, dans certains établissements, l’obligation (eh oui!) d’utiliser des tablettes. Progrès ou mode financière? Nous ne sommes, évidemment, pas contre le numérique, de par notre activité d’une part, et conscient que l’évolution technologique doit se faire. Toutefois, nous sommes contre l’abandon des enseignements élémentaires, comme l’orthographe, l’histoire, la géographie… pour ne citer que ceux-là. En effet, avec les smartphones, tablettes et autres smarttv, l’apport de la recherche et de l’apprentissage personnels nous paraissent tout à fait absents des méthodes scolaires. Pourtant nous trouvons un plus à l’utilisation des tablettes pour les petits, ils auront moins de cahiers, de trousses, de livres à « brinquebaler » sur le dos, ou à tirer comme des valises pour les vacances, de très longues vacances qui dureront dix mois.

A l’heure où les « petits » retrouvent le chemin de l’école primaire, les « plus âgés » (enseignements moyen et supérieur) se préparent -pour les moins travailleurs de l’année- à leur seconde session, et les moments critiques de « cela passe ou casse », quant aux plus âgés (nous sommes dans le cas) l’heure des souvenirs est venue. Quitter le monde du travail ne se fait pas, non plus, sans une certaine appréhension. Non pas qu’il faut pleurer sur son sort, mais bien qu’un regard vers nos rentrées d’antan, nous fait dire « comme le temps passe vite… » Voici 54 ans nous aussi, nous prenions le chemin, non pas de traverse, mais de l’école. Nous faisions partie des « ceusses » qui aimaient cela. Mais voilà, à peine entrée à l’école, à peine entré dans la vie « dite » active, à peine sur le chemin de… la retraite. Ne nous plaignons pas, nous vivons, c’est l’essentiel.

Aller, bonne rentrée @ tous & tous, petits, grands et enseignants. La rentrée scolaire 2013-2014 vous tend les bras pour apprendre à vivre mieux, du moins nous l’espérons.

The following two tabs change content below.
Robert Genicot
Blogueur d'Europe, blogueur du Monde, curieux mais pas toujours d'accord avec cette Europe, ni ce Monde... Ostende, Belgique, je vous invite... Venez nombreux, vous ne serez pas déçus.

Une réflexion au sujet de « On rentre ou on sort »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *