Facebook peut vous coûter cher

FBlogo1Une jeune adolescente belge vient d’en faire les frais, et paya de sa personne l’élimination de sa liste des amis FB, d’une de ses connaissances. Les faits se déroulèrent samedi denier dans la région frontalière du Hainaut-Picardie. Une visite au marché de Noël de Mouscron, qui tourna très mal pour une jeune fille sans histoire.On connaît l’immense addiction des jeunes -et des moins jeunes- pour Facebook. La plupart des personnes utilisant ce réseau social, le font avec une envie de communication, de retrouver des amis, des collègues, des anciens camarades de classe, ou tout simplement pour s’ouvrir au monde. Mais pour certains, ce mode de communication revêt un tout autre aspect. Ils s’accordent, via la toile, des pouvoirs qu’ils ne peuvent affirmer dans la « vrai » vie. Une jeune fille, que nous nommerons Isabelle (prénom d’emprunt), en fit malheureusement les frais.

Ce samedi, elle reçu l’autorisation d’aller seule « faire un tour » sur le marché de Noël de Mouscron. Sortie sans histoire, une simple envie de balade. Celle-ci tourna malheureusement au drame, lorsqu’elle rencontra une personne très mal intentionnée. Cette dernière, qui connaissait la victime, profita de cette solitude pour harceler Isabelle, et voyant qu’elle refusait ses avances, il alla jusqu’à l’agresser physiquement. Un couple passant par là, voulu venir au secours de la jeune femme, mais furent repoussé par l’agresseur. Fin du premier acte.

Dans la soirée, la famille d’Isabelle -qui n’avait pas l’habitude de rentrer tard- furent très inquiets et alertèrent la police. Chance, si on veut, les autorités avaient également été prévenues de l’agression, et décidèrent de prendre les choses très au sérieux, et tout de suite. On sait qu’en cas de disparition, généralement on ne débute pas de recherches avant 48 h. L’alerte est lancée, et porta ses fruits d’emblée. La jeune fille fut retrouvée vers minuit, ligotée et droguée, mais en vie.

Quel rapport me direz-vous avec Facebook? En fait, le monsieur (un trentenaire) faisant de ses pieds et mains pour bénéficier des faveurs d’Isabelle -15 ans-, mais visiblement n’y parvenait pas. Ce qui mit le feu aux poudres, n’est autre que son éviction de la liste des amis de cette dernière. La suite on la connaît, même si pour l’heure on ne sait pas si elle fut violée. On retrouva l’agresseur en Bretagne, il avait tenté de se suicider, mais détail encore plus incompréhensible: il est professeur de morale dans l’école d’Isabelle…

Fait divers très triste pour la jeune fille, mais questionnement sur cet outil virtuel. On ne peut qu’encourager la prudence dans la rechercher ou l’acceptation des amis FB. Tout parent doit pouvoir contrôler ces démarches, même si cela semble illusoire et très mal perçu par les ados. Souhaitons qu’Isabelle s’en sorte sans trop de gravité, même s’il sera impossible d’en faire l’impasse.

Ceci écrit, nous vous souhaitons de très bons moments sur la toile, et donc une très bonne année 2013.

The following two tabs change content below.
Robert Genicot
Blogueur d'Europe, blogueur du Monde, curieux mais pas toujours d'accord avec cette Europe, ni ce Monde... Ostende, Belgique, je vous invite... Venez nombreux, vous ne serez pas déçus.

Une réflexion au sujet de « Facebook peut vous coûter cher »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *